Je suis linguiste. Mes recherches portent sur la syntaxe et la sémantique et intègrent de forts composants empiriques tels que le travail de terrain et la psycholinguistique. D'une manière générale, je travaille sur des structures qui paraissent simples mais qui pourtant sont très complexes. J'étudie des phénomènes de préférence peu ou pas observés dans un petit nombre de langues (français européen, karata (nakh-daghestanais), séri (isolée)). Les questions qu'une langue pose informent mon travail sur les autres, et vice versa.

J'ai étudié la linguistique formelle à UMass Amherst et y ai soutenu une thèse co-dirigée par Rajesh Bhatt et Vincent Homer. Auparavant, j’ai obtenu un master en linguistique à Lyon où j’ai commencé à travailler à la description du karata (andi, nakh-daguestanais) avec Denis Creissels et Colette Grinevald

Je suis maintenant chercheur post doctoral à l'université du Surrey (RU). Je travaille sur le projet `les verbes en séri: complexités multiples' (avec Matthew BaermanPatricia Cabredo Hofherr et Carolyn O'Meara). Le but de ce projet est de comprendre quelles régularités morphologiques et sémantiques organisent le nombre exceptionnel de suffixes verbaux marquant la pluralité en séri (isolée).